Recherche :
SUIVEZ-NOUS SUR

Actualités

Du 10 au 14 avril, Sabrina Philippe, auteure des romans Tu verras les âmes se retrouvent toujours quelque part et Et que nos âmes reviennent sera au Salon internationale du livre de Québec pour la première fois. 

Son dernier roman soulève la question :

ET SI NOS RENCONTRES N’ÉTAIENT PAS LE FRUIT DU HASARD ?

Ils se sont rencontrés lors d’un souper d’amis communs. Ce qu’ils ignorent tous deux, c’est qu’ils se connaissent déjà… Lui, avocat à l’international, elle psychologue. Pas de coup de foudre, mais une attirance évidente et peu à peu révélée au fil des rendez-vous. Elle est charmée par sa prestance, son raffinement et sa sociabilité; lui, par son sourire et son regard « incroyables ». Rapidement il lui propose de vivre ensemble. Et là tout bascule : il devient taciturne, exigeant, colérique et parfois violent. Ses propos se teintent de racisme et d’intolérance. Elle subit ses exactions tout en s’interrogeant sur ce qu’elle n’avait pas vu venir, malgré son expérience « terrain ». Plus encore, elle excuse, justifie, pardonne, tout en ignorant cette anxiété grandissante qui la gagne insidieusement, ce sentiment de grande solitude éprouvée même lorsqu’ils sont ensemble. Elle perd peu à peu sa joie de vivre, son estime d’elle-même, son énergie vitale. Jusqu’à ce qu’elle décide « qu’il faut que ça cesse »…

Dans le nouveau roman de Sabrina Philippe, il est question d’amours douloureuses, destructrices, mais nécessaires à la découverte de soi. Il est aussi question de réincarnation et de lien karmique, indissociables. Et enfin d’ombre, de lumière. Et d’espoir.

Il y a des amours qui nous portent vers le sombre, le pire, la colère et les larmes. Il y a des êtres qui semblent nous avoir attendus juste pour nous détruire, dont le visage angélique des débuts se transforme en celui d’un diable insaisissable. Il y a des unions malheureuses, ravageuses, qui nous abîment, et dont pourtant parfois nous ne parvenons pas à nous extraire. Il y a des amours qui en ont l’apparence, mais qui n’en sont pas.

Voici des entrevues accordées au Journal de Québec en 2017 pour la sortie de son premier roman et pour son deuxième roman qui vient de paraître :

Journal de Montréal et de Québec – 5 mars 2017
Journal de Montréal et Québec – 6 avril 2019